Marathon à Saumur dans le Maine-et-Loire
  • Logo Saumur Agglo
  • Logo Ville Saumur
  • Anjou Maine Et Loire
  • Gennes Val De Loire
  • Saint Cement Des Levees
  • Caps
  • Saumurban Trail
  • Kyrielle
  • Saur
  • Logo TGS
  • Bodycross
  • Ackerman
  • Audouard Voyages Uni
  • Premier Tech
  • France 3
  • Rmc
  • Le Grand Palace
  • Axa

Claudine Martin, une femme passionnée par l’univers de la course à pied

Un témoignage exceptionnel !

Femme marathonienne
A 67 ans, Claudine Martin, originaire de Vannes, a un palmarès impressionnant : 152 marathons à son actif et une passion débordante pour la course à pied. En 2017, elle a décidé de participer à la 1ère édition du Marathon de la Loire à Saumur, avec son compagnon de vie et de course, Pierre Guhur, marathonien depuis 25 ans.

Ses débuts dans la course à pied
Claudine débute la course à pied dans les années 1990. Au départ, c’est une passionnée de randonnée, loisir de découverte lui permettant de garder une bonne condition physique. La course à pied n’est pas son fort. Travaillant à l’époque au sein d’un hôpital dans la région parisienne, elle forme avec certains de ses collègues, un club, réunissant quelques passionnés de randonnée mais également de course à pied. De fil en aiguille et motivée par ses collègues, Claudine se lance petit à petit dans la course à pied et apprécie cet effort, lui faisant découvrir de nouvelles sensations.

Le grand saut des 100 km
Après plusieurs mois d’entraînement et quelques courses de 10 km et 15 km, Claudine décide en septembre 1996, de relever un défi d’une tout autre ampleur : les 100 km de Millau. N’ayant réalisé ni semi-marathons, ni marathons auparavant, ce challenge va donner une nouvelle dimension à son expérience dans la course à pied. Claudine va repousser ses limites et réussir à aller jusqu’au bout de cette épreuve hors du commun. C’est alors un véritable déclic pour elle, qui va réellement débuter sa carrière de marathonienne. D’année en année, Claudine part à la recherche de nouveaux défis : Marathons de Cheverny, de Cognac, de Vannes, de Paris, de La Rochelle ou encore de Belgique, à 67 ans, elle compte aujourd'hui 152 marathons à son actif.

Parmi ses meilleurs souvenirs, elle garde en tête sa participation au plus ancien Marathon de France, à Saint André des Eaux dans les Côtes-d’Armor, où elle terminera sur le podium dans sa catégorie. Ou encore, son tout premier marathon en 1998 : un souvenir mémorable qu’elle partagera avec Pierre Guhur, son compagnon. Une expérience intense dont elle se souvient : « C’était mon 1er Marathon. Cela a été une épreuve difficile pour moi, je me souviens avoir eu des difficultés. Mais mon compagnon Pierre était là pour me soutenir. Il me motivait à rejoindre les points de ravitaillement pour déguster un morceau de chocolat… je crois que c’est ce qui me faisait tenir » se souvient-elle, amusée. Mêlant souffrance, fierté et dépassement de soi, ce premier marathon reste un souvenir incroyable pour cette passionnée de course à pied.


Le Marathon de la Loire, son 153ème Marathon
En novembre 2016, après 8 mois d’arrêt, causés par une tendinite douloureuse, Claudine décide de retourner fouler les parcours des marathons. Elle recherche son prochain défi, plus motivée que jamais.  Elle découvre alors la 1ère édition du Marathon de la Loire à Saumur en avril 2017. Tombés sous le charme du cadre exceptionnel et du parcours en bord de Loire, Claudine et Pierre, décident de réaliser ce nouveau défi.  Au départ du SAS de « 4h30 et + », Claudine s’est fixée un seul objectif : terminer son 153ème marathon et retrouver le plaisir de courir.


« Au-delà de la performance, il ne faut pas oublier le plaisir et la solidarité. Je me souviens avoir été encouragée par d’autres coureurs à des moments difficiles et en avoir également soutenu pendant l’effort. Le partage est très important. »


Claudine, blessée durant plusieurs mois, a eu l’occasion de pouvoir participer aux courses «  de l’autre côté de la barrière ». Elle met un point d’honneur à féliciter tout le travail réalisé par les organisateurs et  plus particulièrement les bénévoles. « Leur implication est vraiment incroyable. Les bénévoles sont présents pour les coureurs et font tout leur possible pour accompagner les marathoniens et leur faire vivre un bon moment. C’est beau à voir. »
 

Les conseils de Claudine
Claudine court régulièrement mais ne s’est jamais fixée d’entrainement spécifique. Pour elle, le plus important est l’alimentation : « Mon compagnon et moi avons diminué notre consommation de charcuterie et d’aliments salés et sucrés. Pour une bonne préparation, c’est important d’avoir une alimentation équilibrée. »

2019 en image

consulter mon inscription